Dossier Sexfriend : comment avoir des plans Q réguliers ?

« La conquête des femmes est la seule aventure exaltante dans la vie d’un homme » – Guy de Maupassant

Tout le monde n’a pas pour objectif de trouver une copine, ni de rester « fidèle » jusqu’à son dernier souffle – hormis quelques bégueules, peut-être.

Certains hommes préfèrent avoir plusieurs partenaires sexuelles en même temps, ou du moins, traverses des périodes de leur vie où l’exclusivité ne les intéresse pas (ou plus).

  • Vivre des relations libres ;
  • « Profiter de la vie » ;
  • Accumuler de l’expérience avec des femmes, avant de s’engager dans une relation sérieuse ;
  • Ou toute au possibilité.

Ces envies ne sont pas de mauvaises idées dans l’absolu ! Faut se laisser vivre, quand même, m*rde !

En plus, les relations où les deux partenaires (surtout l’homme) manquent d’expérience finissent souvent très, très mal après quelques années.

sexfriend relation sex friendDois-je rappeler que le taux de divorce le plus élevé se trouve chez les jeunes mariés ? Ce n’est pas par hasard. Et, même chez les jeunes couples qui ne se marient, le pourcentage de séparation est plutôt inquiétant.

Parce que, quand on est jeune, donc naïf, on croit en la projection « bisounours » que la société fait des relations amoureuses, à travers la télévision, les romans et autres films à l’eau de rose. On pense que bien gérer une relation, quand on s’aime, c’est la chose la plus simple et la plus intuitive qui soit – on n’estime pas nécessaire de connaître l’autre sexe avant.

Pourtant, plus que jamais, avant de s’engager dans quelque chose de sérieux, comme, un exemple au hasard, une relation, il est préférable d’acquérir de l’expérience. De l’expérience auprès de l’autre sexe, et dans la vie en général.

Ce n’est pas seulement un avis, c’est un fait statistique ! Plus on s’engage tôt dans un mariage, ou un concubinage, moins la relation a de chances de durer. Mieux vaut ne pas se précipiter pour fonder un foyer stable, et pourquoi pas un jour, élever des enfants. Mieux vaut être un « explorateur » de la femme aujourd’hui, un coureur de jupon, pour être un bon partenaire (et mari) demain !

On devrait tous commencer par vouloir des « maîtresses » avant de vouloir des femmes, plutôt que l’inverse. Enfin, c’est mon avis.

Mais même si aucun homme ne doit être farouchement opposé à l’idée d’avoir des maîtresses (nous les appellerons des « sexfriends » dans la suite de cet article), il y a, c’est vrai, un obstacle important qui nous retient d’avoir ce genre de relations frivoles et principalement basées sur le sexe : on ignore COMMENT s’y prendre pour les installer.

Rendre acceptable une relation exclusive aux yeux d’une fille est facile… Mais amener une fille à accepter de devenir notre sexfriend,  et qui plus est, sans avoir à mentir sur ses intentions, c’est autre chose.

Bonne nouvelle ! C’est cela qu’on a précisément traiter ici !

  • Si vous n’avez pas envie de vous caser…
  • Si vous préférez avoir, comme on le dit vulgairement, des plans cul
  • Si vous voulez quelques aventures sans attache, le temps de trouver une copine qui réponde à vos attentes…
  • Si vous voulez une ou plusieurs sexfriends à côté de votre relation…
  • Si vous préférez papillonner pour l’instant…
  • Ou maintes et maintes autres raisons encore…

…Vous tombez super, HYPER, bien !

Et la morale dans l’histoire ?

Nous ne discuterons pas « morale » ici. Y’a des café philo pour ça, déjà. L’idée n’est pas d’écrit un essai sur le thème est-ce que les relations non-conventionnelle sont péchés ou pas.

A vous de faire la part des choses sur ce qui est moralement acceptable ou non, en fonction de vos propres croyances et valeurs.

Pour ma part, je me contenterai d’expliquer comment :

  • Avoir des plans cul réguliers avec une sexfriend, de la manière la plus éthique possible.

C’est-à-dire sans mensonge, ni manipulation. Sans faire croire à la fille que vous voulez une relation « sérieuse » avec elle ; Sans prétendre que vous la considérez comme votre copine pour continuer à coucher avec, ou n’importe quelle autre tromperie malsaine que certains hommes font aux filles.

  • Comment les entretenir à long-terme.

Si vous êtes intéressé, alors les conseils et explications qui vont suivre vont sans doute vous plaire !

Allez chercher le pop-corn, installez-vous confortablement, et commencez la lecture. C’est parti !

Comment avoir une sexfriend ?

sexfriend relation sex friendAvoir une sexfriend n’est pas aussi compliqué qu’on le croit. Il suffit de savoir de quelle manière procéder, et avoir les bons états d’esprit et croyances (vis-à-vis des femmes et du sexe) qui vont avec.

Si vous avez tout cela, vous pouvez avoir des « relations sexfriends » régulièrement, avec des femmes aux profils très différents :

  • Plus jeunes, plus âgées.
  • Asiatiques, blacks, blondes, caucasiennes.
  • Petites, grandes, rondes, minces, élancées.
  • Avec une ENORME poitrine, ou des tous petits-petits roploplos.
  • Etc, etc.

Peu d’hommes réalisent une chose, qui pourtant est simple à comprendre. C’est qu’il est en réalité plus facile de coucher avec certaines filles en installant une relation de cette nature, qu’une relation sérieuse.

Quand il s’agit de choisir leur copain, le mec avec qui elles vont sortir et être probablement exclusives pendant les prochains mois ou années, les femmes prennent en compte BEAUCOUP plus de critères que la simple attirance sexuelle !

Déjà, « l’homogamie » est souvent déterminante dans l’intérêt des femmes pour une relation sérieuse avec un homme.

En d’autres termes, elles vont rechercher certaines ressemblances avec leur futur copain/mari.

Des ressemblances qui peuvent être sociales (même classe, même couche), religieuses, culturelles, un âge ou des convictions politiques approximativement identique, etc.

En somme, les femmes ont tendance à choisir des copains assortis à elles. Il est assez rare qu’une femme choisisse un copain beaucoup plus jeune qu’elles par exemple, ou plus petit, ou plus pauvre, etc., parce que cela ne projetterait pas une bonne image.

Peut-être est-ce stupide ? mais ne leur jetons pas la pierre : beaucoup d’hommes sont comme ça, aussi. Il y a des hommes qui sont très attirés (sexuellement) par des filles bien en chair, ou avec un style vestimentaire très atypique, mais qui ne veulent pas s’afficher publiquement avec elles, parce qu’ils ne les trouvent pas assez bien assorties à eux… Ils n’en veulent pas comme « copines ».

Quand la relation est basée sur le sexe, il n’y a aucun « enjeu » d’image. Ce qui se passe entre vous deux, reste entre vous deux.

Votre sexfriend peut avoir 20 ans de plus ou de moins que vous, être d’une origine ou d’une religion différente, ne pas vous ressembler sur un tas d’autres points, elle s’en fichera, et vous aussi. Vous ne vous sentirez pas jugé et évalué par le regard des autres. Vous n’êtes pas son copain. Elle n’est pas votre copine. Vous ne vous baladez pas main dans la main dans la rue. Personne ne sait que vous entretenez une relation.

En fait, vous n’aurez même pas à lui plaire particulièrement !

Moins une relation est engageante, moins on est sélectifs ; y compris à propos de l’attirance physique.

Pour ce genre de femmes, à qui vous ne plaisez pas assez en tant que copain, ainsi que celles qui ont DEJA un copain ou un mari, il sera un millier de fois plus simple de coucher avec, en installant une relation sexfriend – sans engagement.

Trouver le bon profil de femme

trouver-le-bon-profil-sexfriendPour installer une relation sexfriend, tout commence par trouver une femme appartenant à la bonne catégorie.

La bonne catégorie ? Kesako !? Ce sont les filles qui peuvent potentiellement accepter d’être votre sexfriend. Vous devez réaliser qu’avant tout, rechercher une sexfriend s’apparente à un processus de filtrage. Pour faire accepter une relation sans engagement, principalement basée sur le sexe, à une fille, il faut avant tout qu’elle soit apte à l’accepter.

Le point commun entre une relation sexfriend et… une télévision ?

Pour vous aider à rendre cette notion-là plus explicite, faisons un parallèle avec la vente. Après tout, convaincre c’est vendre une idée !

Admettons que vous soyez un vendeur de télévisions. Vous pourriez rencontrer 3 types de personnes différentes, à qui essayer de vendre vos téléviseurs.

  1. Les clients convaincus : ceux à qui vous pourriez vendre aisément un de vos produits, parce qu’ils en ont besoin ou le désirent déjà.

Par exemple, vous pourrez tomber sur une personne dont la télévision est tombée en panne, et qui veut la remplacer au plus vite par une autre. Ou vous pourriez rencontrer quelqu’un qui vient vous voir parce qu’il souhaite remplacer son ancienne télé par une autre, plus moderne, plus performante.

  1. Les clients à convaincre : ceux qui ne recherchent pas de nouveau téléviseur, mais qui peuvent en acheter un, si vous donnez les arguments pour les convaincre.

Par exemple, si une personne possède une seule télé, vous pouvez la convaincre d’en acheter une seconde pour la chambre des enfants.

Ou, si sa télévision est un peu obsolète, vous pouvez convaincre cette personne d’en acheter une nouvelle, parce qu’elle dispose d’une meilleure résolution, possède de meilleures fonctionnalités, etc.

En d’autres termes, avec la bonne démarche, vous pouvez rendre un client qui n’est pas spécialement intéressé à la base, intéressé !

Pour le cas de la vente de télé, cela consiste typiquement à :

  • Identifier le ou les besoins que ne remplit pas sa télé actuelle ;
  • Lui proposer une télévision qui comblerait ces besoins.

Pour installer une relation sexfriend aussi, il y aussi une bonne démarche à entreprendre, qui permette de convaincre les femmes qui ne sont pas encore intéressées par la relation sexfriend, à le devenir.

  1. Les clients non-intéressés : ceux qui, quels que soient les arguments que vous emploierez, ne voudront pas de vos produits.

Cela peut-être parce qu’ils se sont déjà procuré une télé dernier cri, aussi bien que celles que vous pouvez leur proposer d’acheter. Ou parce qu’ils ne regardent pas la télé, tout simplement.

Quels que soit les efforts que vous faites pour convaincre, de ce type de clients-là, vous ne pouvez rien obtenir. Ils ne sont pas intéressés. Ils ne perçoivent aucun avantage à acheter une nouvelle télé.

Peut-être que vous pourriez réussir à leur fourguer un de vos téléviseurs en les manipulant ? (par exemple, en leur faisant croire qu’ils achètent un lecteur blu-ray.) Mais, évidemment, cela risquerait fort de se retourner contre vous, et vous payeriez les conséquences de votre mauvaise action ! Donc, autant laisser tomber.

Vendre une télé ou une relation sexfriend : c’est la même chose !

Quand on « vend » une relation sexfriend aux filles, c’est exactement le même mécanisme.

  • Vous pouvez tomber sur des femmes qui, tout comme vous, sont à la recherche d’une relation sans attache ni prise de tête.

Si deux personnes qui s’attirent désirent le même type de relation, la « négociation » est simple ! Reste plus qu’à conclure.

  • D’autres filles, si elles vous trouvent attirant et que vous adoptez la bonne démarche pour les convaincre, peuvent se laisser tenter, MÊME SI elles y étaient plutôt hostiles au départ.

C’est à l’instar d’un client qui finit par acheter votre produit, alors qu’il n’en voyait pas l’intention au début.

  • Enfin, il y a des filles qui, pour diverses raisons, ne veulent absolument pas devenir votre sexfriend, même si elles sont TRES attirées par vous.

C’est comme cela ; on n’y peut rien.

La bonne nouvelle, c’est qu’elles sont une minorité. La majorité accepte d’être en relation « sexfriend » avec un mec, à condition que (1) celui-ci leur plaît suffisamment et (2) qu’il amène la chose correctement (ce que nous allons un peu plus loin.)

Les quelques filles qui n’accepteront pas refuseront pour des raisons assez précises qu’on peut déterminer à l’avance :

  • Parce que la fille est en couple ou mariée, et fidèle (parce qu’amoureuse, ou loyale envers son copain)
  • Parce que la fille est ce que j’appelle une « chasseuse de copain »; elle recherche ce que les anglo-saxons nomme un provider : un homme qui peut subvenir à ses besoins (psychologiques et/ou matériels.)

Certains de ces filles ont un blocage d’ordre psychologique :

  • Peut-être perçoivent-elles le sexe comme quelque chose de malsain, et pensent que coucher sans être engagées dans une relation sérieuse, voire même sans être mariées, est péché/un manque de respect envers soi. Alors elles vont chercher une relation traditionnelle, basée sur un certain niveau engagement de l’homme envers elle.
  • Peut-être qu’elles possèdent une perception négative des hommes qui ne recherchent pas de relation « sérieuse » ; un peu comme certains hommes peuvent percevoir négativement les femmes avec une sexualité débridé (voire : avec une sexualité tout court !)

En bref, cela peut être pour un tas de raisons !

Les différentes catégories

sex friend

Choisissez bien !

Les Filles en couple

Si certaines filles casées font parties de la catégorie des « inaccessibles », ce serait une belle erreur de croire que toutes le sont. Un tas de femmes mariées, ou en couple, peuvent coucher avec d’autres hommes que leur mari ou copain. J’ai découvert cela, à ma plus grande surprise, à travers mon expérience ; et, quand une fille se laisse séduire et couche avec vous, alors qu’elle n’est pas célibataire, il y a de fortes chances qu’on puisse en faire une sexfriend.

La (triste) réalité, c’est qu’après quelques années de relation beaucoup de filles s’ennuient avec leur copain ou mari, notamment au lit, et ne font très peu l’amour avec lui, voire plus du tout. Elles désirent pourtant toujours avoir des rapports sexuels, parfois même plus encore que lorsqu’elles étaient encore célibataire.

Comme elles sont attachées à leur conjoint, ou engagées de telle sorte qu’elles ne peuvent le quitter facilement (ils vivent ensemble, sont copropriétaires d’une maison, ont des enfants, etc.), elles ont tendance à le tromper en cachette, pour combler ce besoin insatisfait.

Evidemment, je ne parle pas de TOUTES les femmes en couple ; seulement quelques-unes. Mais les femmes qui trompent sont plus nombreuses qu’on ne le croit. A vrai dire, il y aurait à peu près autant de femmes qui trompent leur homme, que l’inverse.  Leur avantage est que, contrairement à une bonne partie des hommes, elles ne sautent pas sur la première opportunité qui se présente. Elles savent rester discrètes, en choisissant minutieusement leur amant, en faisant en sorte de choisir un type discret et détaché.

Ces femmes déjà en relation peuvent être d’excellentes sexfriends !

Elles ne cherchent rien de plus que passer du bon temps. Elles sont indépendantes et expérimentées.

En dehors de cette sous-catégorie, les autres femmes :

– celles qui sont amoureuses de leur copain et n’imaginent pas avoir des relations sexuelles avec un autre homme ;

– celles qui sont loyales envers leur copain ou mari ;

Ne font PAS partie des filles avec lesquelles vous pourriez avoir ce genre de relation.

Pour ces raisons-là, il est important de faire assez vite le tri entre les deux sous-catégories : voir si c’est une fille en couple « accessible » ou « inaccessible. »

En résumé :

  • Vous ne devez pas croire que, parce qu’une femme n’est pas célibataire, elle est inaccessible… Au contraire. Elle peut être inaccessible en tant que copine, mais tout à fait disposée (même ravie !) d’avoir une relation sexfriend !
  • D’un autre côté, vous ne devez pas non plus perdre trop de temps avec les femmes déjà casées. Cela peut vous causer des problèmes, si son conjoint vous voit lui tourner autour. Et certaines d’entre-elles (fidèles) aiment flirter et sentir qu’elles plaisent aux autres hommes, sans avoir aucune intention d’aller plus loin. Elles pourraient vous laisser croire qu’elles sont intéressées, que vous avez une petite chance avec elle, alors qu’elles ne font que vous garder « en orbite » autour d’elles pour la validation.

Sex friendLes « Chasseuses de copain »

Ce sont les filles qui sont célibataires, à qui vous plaisez (parfois beaucoup !), mais qui voudront coucher avec vous qu’à condition que cela soit dans le cadre d’une relation sérieuse.

Certaines d’entre-elles sont de vrais canons… Mais souvent, quand une fille a ce comportement, c’est mauvais signe. Cela peut vouloir dire qu’elle a un état d’esprit trop traditionnel (pour ne pas dire coincé du fion !), qu’elle est jalouse, possessive et craintive (« needy », comme on dit en séduction).

Parfois aussi, c’est une manipulatrice et/ou une fille vénale. Certaines femmes perçoivent les relations comme un échange de bons procédés : du sexe contre de l’engagement, de l’argent, le confort matériel, etc.

Qu’importe, le bilan reste le même : les seuls moyens de coucher avec ces femmes-là seraient de (1) vous engager dans une relation avec elles, ou de (2) leur mentir en leur promettant un engagement, que vous ne voulez pas tenir en réalité.

Avec ces femmes, c’est peine perdue que d’essayer d’installer une relation différente de celle qu’elles désirent – où vous avez le rôle de « provider. »

Bien sûr, toutes les « chercheuses de copain » ne sont pas mauvaises. Certaines peuvent faire de bonnes partenaires… en couple.

Les Filles bloquées

Parmi les filles de cette catégorie, certaines sont de « mauvaises clientes » pour une relation sexfriend parce qu’elles ont un état d’esprit « traditionnel », voire même négatif, à propos du sexe.

Elles pensent que faire l’amour sans s’aimer, ou sans s’être engagé au préalable, est mal. Que, si un homme veut coucher avec elles, sans être dans une relation sérieuse, c’est qu’il leur manque de respect.

Parce qu’elles sont ainsi, il sera impossible d’avoir des rapports sexuels avec elles sans, au moins, remplir certaines conditions, comme devenir leur copain – parfois même leur mari dans les cas extrêmes.

C’est néanmoins un état d’esprit que, même si je ne le partage pas, peut se comprendre. Certaines femmes, du fait de leur éducation et des valeurs qu’on leur a inculquées, ne s’accordent pas la possibilité de coucher avec quelqu’un sans rien attendre d’autre que du plaisir sexuel.

Les Manipulatrices (Warning !!!)

Le mythe de la femme pure et innocente est faux ! Elles peuvent être tout aussi malintentionnées qu’un homme, sinon plus.

Dans notre société on pense que la difficulté d’une femme à être séduite est une vertu… Mais certaines femmes sont juste « difficiles » parce qu’elles attendent quelque chose de vous, et veulent vous contrôler ! Elles savent que, si vous êtes prêt à faire un tas de concessions pour coucher avec elles, c’est que vous êtes faible, une proie facile.

Elles savent aussi que, parce qu’un homme qui fait cela n’a probablement pas beaucoup d’autres opportunités, il est naïf et facilement influençable.

C’est ce genre d’homme qu’elles recherchent.

Parfois, elles veulent seulement pouvoir contrôler leur homme comme une marionnette. Parfois, c’est parce qu’elles veulent profiter de son pognon, de son statut, de ses biens matériels. Peu importe : c’est dans un but malsain, qui nuit souvent au bien-être des hommes qui tombent dans leurs filets.

Le pire, c’est que beaucoup de ces filles, si elles n’ont pas décidé de faire de vous ce provider, peuvent être « faciles. » Mais si elles veulent de vous comme provider, ce sera tout ou rien.  Dans ce cas-là, mieux vaudra ne rien leur donner.

Les Bonnes clientes

20141008131304_16Ces différents types de filles citées ci-dessus sont minoritaires.

Autrement dit, la plupart des femmes font partie de la catégorie des « bonnes clientes » ; celles avec qui vous pouvez avoir une relation sexfriend.

Il y a deux types de femmes qui peuvent devenir votre sexfriend :

  • Les filles « faciles »
  • Les filles « ordinaires »

Les Filles « faciles »

J’emploie ici l’adjectif « facile », non pas péjorativement, pour dénoncer leurs mœurs (légères), mais tout simplement parce que ce sont des filles avec lesquelles il est très simple d’obtenir une relation sexfriend.

Nous l’avons vu : certaines femmes n’accepteront JAMAIS d’être votre sexfriend, peu importe comment vous vous y prenez. Mais d’autres, en revanche, peuvent accepter avec beaucoup de facilité, même si vous n’y allez pas dans la subtilité avec elles !

C’est aussi ça l’imprévisibilité des femmes ! Tandis que certaines nous prennent pour des gros porcs quand nous essayons de les embrasser au premier rendez-vous, d’autres nous prennent pour des poules mouillées quand nous ne tentons rien… De même, autant certaines femmes peuvent être dégoûtées par les hommes trop « aventureux », alors que d’autres se sentent très excitées par eux, et trouver les mecs sérieux trop chiants.

La vérité, c’est que toutes les femmes ne recherchent pas des relations sérieuses. Certaines recherchent juste un bon plan cul !

Elles veulent déjà acheter le produit, reste qu’à le leur mettre entre les mains, si vous voyez ce que je veux dire !

Il n’y a même pas besoin de les convaincre. Il suffit que vous soyez suffisamment attirant à leurs yeux, et que vous ayez un comportement assez sécurisant (que vous n’ayez pas une attitude trop louche.)

Avec ces filles « faciles », vous pouvez vous permettre d’être très direct, d’aller droit au but. Vous n’avez même pas besoin d’avoir une bonne stratégie pour les convaincre, subtilement, au fur et à mesure.

On trouve assez aisément des femmes comme celles-ci sur certains sites de rencontre, comme Tinder, notamment parce que le contexte – pour être sexuellement direct – s’y prête mieux que dans la vraie vie. Vous êtes deux inconnus qui échangent par écran interposé, il y a donc moins d’inhibition.

Mais on peut aussi en rencontrer partout ; en boîte, et même en pleine journée. J’ai quelques amis qui sont spécialisés dans la recherche de ce genre de filles-là. Ils « matchent » ou initient des conversations en grande quantité, et ils finissent souvent par en trouver une prête à avoir un plan cul avec eux.

Comme je le disais, c’est avant tout un filtrage. Plus on aborde de filles, plus on a de chances de tomber sur une comme celles-là ; à condition que cela se passe dans les bons endroits (n’allez pas sur des trucs genre « rencontresérieuse.com » !)

Même sans chercher des filles faciles en particulier, si vous rencontrez régulièrement des filles, vous en croiserez quelques-unes faciles, de temps en temps. Moi qui aborde plutôt dans des contextes qui favorisent la rencontre de filles « ordinaires », il m’arrive d’en rencontrer parfois.

Cette catégorie, c’est souvent celle des extrêmes :

  • Certaines de ces filles sont très cool, très ouvertes d’esprit, intelligentes, spirituelles, épanouies, et tout, et tout. Elles seront parfaites pour une relation non-exclusive.
  • D’autres, au contraire, ont une faible estime d’elles-mêmes, et ont une tendance à l’autodestruction – elles peuvent être alcooliques, droguées, borderlines. Quelques-unes d’entre-elles sont aussi de vrais nids à maladies sexuellement transmissibles.

C’est parfois sympa de tomber sur des filles sans prise de tête qui recherchent la même chose que nous. Il convient tout de même de faire attention à la facilité. S’il vous arrive de tomber sur des filles un peu trop étranges, que vous sentez assez dérangées, peut-être vaudra-t-il mieux éviter de coucher avec elles. Pensez-y, Ok !?

Les Filles « ordinaires »

20160901122306_57Les filles ordinaires sont celles qui accepteront de devenir votre sexfriend si, et seulement si, vous adoptez la bonne démarche.

C’est avec ce type de filles que vous aurez le souci de bien amener la relation ; car, si celles « faciles » accepteront assez facilement, et que les autres citées plus haut n’accepteront pas, quoi que vous fassiez, les filles ordinaires n’accepteront à la condition que vous restiez entre deux écueils durant la phase de séduction :

  1. Celui de ne pas être trop direct sur votre intention ; car la plupart de ces filles ne se sentent pas assez libres Elles ressentent la peur de passer pour des « filles faciles » (cette fois dans le sens que la société prête au mot « facile »). Elles risquent de refuser d’aller plus loin avec vous, si vous leur faites une offre un peu trop cash.

Un peu à l’image d’un chat sauvage qu’il faut approcher lentement, et mettre sécurité avant de pouvoir le caresser, il faut mettre ce genre de filles en confiance, et progresser lentement, avant de pouvoir installer la relation sexfriend.

  1. Ne pas prétendre vouloir d’une relation sérieuse; parce que, exactement comme les mecs qui essayent de sortir avec une fille en prétendant être le bon ami, s’enfoncent irrémédiablement dans la friend zone, en jouant au gentil prétendant au poste de petit copain, elle ne vous percevra que comme son copain « potentiel » (puis son copain si elle accepte d’aller plus loin avec vous), et rejettera toute autre alternative.

A partir du moment où une fille vous met dans une case, que ce soit celle de l’ami ou du copain potentiel, il est difficile d’en sortir.

Tout comme cela implique d’être subtil dans sa démarche pour amener les filles à accepter la relation sexfriend (ne pas faire le mec trop sexuellement direct), cela implique de ne pas avoir un comportement trop « sérieux » non plus.

Des trucs comme, par exemple :

  • Attendre une LONGUE série de rendez-vous avant d’essayer de l’embrasser, et coucher avec elle.
  • Lui dire ou lui faire comprendre (même implicitement) que vous êtes quelqu’un qui cherche une relation sérieuse.
  • Avoir le comportement du mec qui veut être en couple avec elle : lui rendre n’importe quel service, la voir ou la contacter par SMS tous les jours, l’inviter au ciné et au resto, etc.

…sont des indices qui laissent croire à la fille que vous vouez être son copain.

Pensant cela, l’acte de coucher avec vous aura une signification particulière : ce sera pour officialiser la relation, et non pas par pure plaisir, pour le sexe.

Dans la suite de cet article, nous allons nous intéresser à COMMENT convertir CE type de femmes en sexfriend.

D’abord parce que ce sont la majorité des femmes que vous rencontrerez au quotidien (dans la rue, à la fac, en soirée, sur internet, etc.)

Ensuite parce qu’elles appartiennent à la catégorie la plus « difficile » – parmi celles avec qui vous pouvez avoir une relation sexfriend. Ce sont les clientes que vous devez convaincre. Pour cela, il vous faut faire la bonne démarche.

Installer la relation sexfriend

sexfriend

La Fidélisation

Ce que j’appelle  la « fidélisation »,  c’est la phase entre laquelle vous avez réussi à installer un rapport intime avec la fille – vous en êtes au stade des baisers, des caresses, des accolades, etc. – et où vous réussissez à la faire devenir officiellement votre sexfriend. C’est dans cette phase que tout se joue !

Elle implique que, durant la phase de séduction, vous ayez fait ce qu’il fallait. C’est-à-dire, réussir à construire un rapport intime avec la fille, en ayant (a) pris soin de ne pas être trop direct, (b) sans pour autant avoir prétendu vouloir vous caser avec elle, dans une relation sérieuse.

Je vous donne un exemple…

Vous vous êtes rencontrés en soirée ; vous avez discuté ensemble, le feeling est bien passé ; puis, vous vous êtes embrassés. A présent vous vous tenez la main, vous vous caressez, vous vous embrassez un peu partout – sur les lèvres, le cou, la joue, comme vous voulez,- et vous avez cette étrange impression assortie à la connexion émotionnelle  de vous connaître depuis toujours ! Vous avez une bonne opportunité de conclure ici.

Cependant, depuis que vous avez rencontré cette fille, vous n’avez pas évoqué la possibilité d’une relation « sérieuse » entre vous. Ce rapport intime s’est construit spontanément et naturellement entre vous. C’est là que la phase de fidélisation commence.

Étape #1 – Coucher avec elle, et comme il faut !

20160722023306_84Evidemment, il faut d’abord coucher une première fois avec la fille…

Sans cela, la séduction n’est pas terminée, et il n’y a pas encore de véritable « relation » entre vous. Encore moins une relation sexfriend !

Cela peut sembler évident pour vous, mais ça ne l’est pas pour tout le monde. Certains mecs présument qu’une fille est DEJA leur sexfriend, et qu’elle voudra d’un plan cul avec eux, sans qu’ils ne soient jamais allés jusqu’au rapport sexuel avec elle.

Je vous le dis : cela est impossible ! On NE peut PAS convertir une fille en sexfriend avant d’avoir couché avec elle.

En fait, vous ne devriez même pas considérer une fille comme votre sexfriend, tant que :

  • Vous n’avez pas couché plusieurs fois avec elle (2 fois, c’est un minimum) ;

Et…

  • Qu’il soit clair dans son esprit que la relation est basée essentiellement sur le sexe.

Tant que vous n’avez pas couché avec une femme, elle reste tout au mieux « une sexfriend potentielle. » Quoi qu’elle vous ait dit, quel que soit son comportement, et à quel point elle semble intéressée par vous, ne vous y fiez pas : les femmes changent d’avis TRES vite, et tiennent rarement leurs promesses, tant qu’elles ne sont pas VRAIMENT fidélisées.

Quand il s’agit de choisir de coucher avec un homme, elles sont de vraies girouettes émotionnelles ; et cela, jusqu’à que vous ayez enfin couché ensemble.

La règle est la suivante : pas de sexe = pas de relation ; même si ça semble bien parti !

Donnez-lui du BON sexe !

20160714132306_60On entre donc dans la phase de fidélisation à partir du moment où l’on est sur le point de conclure la séduction. Juste avant de coucher avec la fille, quoi !

Si j’inclus le premier rapport sexuel avec la fille dans le processus de fidélisation, c’est parce qu’il est TRES important. Une bonne partie de sa décision va se jouer à ce moment-là. N’oubliez pas qu’une relation sexfriend est basée, comme son nom l’indique, sur le SEXE. Quel serait l’intérêt pour une fille de continuer à fréquenter un mec, s’il est nul (ou même assez moyen) au plumard ?

Il faut que vous soyez bon ! Au passage quelques conseils utiles pour lui faire atteindre l’orgasme.

Il faut qu’elle constate de LA QUALITE DU PRODUIT pour qu’elle ait envie de l’acheter.

D’après mon expérience, même si une femme est réticente à avoir ce genre de relation, à partir du moment où elle sait que vous faites bien l’amour – que vous êtes un homme expérimenté, confiant et à l’aise sexuellement,- la balance aura de fortes chances de pencher en votre faveur.

Qu’elles l’admettent ou non, les femmes ADORENT fréquenter les hommes qui font bien l’amour !  Et malheureusement pour elles, ils sont peu nombreux.

Je ne vais pas m’attarder sur ce sujet. Beaucoup de contenu se trouve déjà à votre disposition sur le blog.

Si ce n’est pas déjà fait, je vous conseille de commencer par ça : Comment bien faire l’amour, Comment faire un cunnilingus, Comment doigter sa copine, et (optionnelle) La Méthode Etalon.

Étape #2 : Remettre ça (et vite !)

Récapitulons…

(a) Vous avez couché avec la fille une première fois, sans spécialement avoir prétendu vouloir être son copain ;

(b) Elle a (beaucoup) aimé faire l’amour avec vous, et vous perçoit à présent comme un (très) bon amant ;

Cool : vous avez fait une bonne partie du boulot !

Vous voyez, ce n’est pas si compliqué. Il suffit d’abord de trouver une fille appartenant à la bonne catégorie, celle qui peut potentiellement accepter ce genre de relation, puis bien la n*quer !!!

Mais ce n’est pas encore fini…

À ce stade, vous n’avez couché qu’une fois avec elle. Coucher une seule fois avec une fille ne signifie rien ; du moins, pour la plupart d’entre elles (je fais des généralités ici, mais il a des exceptions.)

Même si vous avez été excellent au lit, une fille peut vite vous oublier quand même. Si vous désirez faire définitivement d’elle votre sexfriend, vous devez remettre cela encore une fois, afin d’installer une régularité. Il faut mettre en place l’habitude de vous fréquenter, pour coucher ensemble.

20140721200204_84Surtout, vous ne devez pas considérer qu’une fille est votre sexfriend avant d’avoir couché avec elle AU MOINS deux fois, sinon plus, et dans un intervalle de temps assez court – environ 10 jours maximum, idéalement 5 à 7 jours.

Si vous avez eu un premier rapport sexuel ensemble, cherchez à en avoir un second ! puis un troisième, etc., dans les jours et les semaines qui suivent.

J’exclus évidemment le fait de coucher avec elle plusieurs fois dans la même soirée. Même si j’applaudis la performance, cela ne compte quand même que pour une fois !

Installer cette récurrence immédiatement est TRES important !

Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’il faille coucher avec elle tous les jours non plus. Au contraire, cela risquerait même d’être contre-productif. En cherchant à la voir tous les jours, vous pourriez semer le trouble dans son esprit : lui laisser croire que vous souhaitez plus qu’une relation sexfriend.

Ceci dit, si vous laissez passer trop de temps après avoir couché avec elle la première fois, vous vous exposez à deux risques :

  • Celui qu’elle présume que votre aventure n’était qu’un « coup d’un soir », que vous n’êtes pas vraiment motivé pour la revoir.
  • Celui que les émotions provoquées par la bonne expérience qu’elle a vécu, en couchant avec vous, s’évaporent, et qu’elle n’ait plus envie de vous revoir (en d’autres termes : faire l’erreur de ne pas « battre le fer tant qu’il est chaud. »)

Si vous tardez trop, elle peut ne plus souhaiter vous revoir, et vous ignorer quand vous essayerez de la recontacter. Voilà pourquoi il est important de vite installer l’habitude de vous fréquenter et de coucher ensemble.

Environ une fois par semaine d’abord, puis moins ensuite…

Je vous recommande de voir ces filles une fois par semaine au début, principalement pour coucher ensemble.

Vous lui donnez un point de rendez-vous ; vous l’invitez chez vous, ou vous vous invitez chez elle, puis vous coucher ensemble ; directement si possible.

Ensuite, si vous le désirez, vous pouvez faire autre chose ensemble – un restaurant, une balade, prendre un verre, tout ce qui vous fera plaisir. Mais il est préférable d’aller rapidement au sexe dans un premier temps (mais en prenant son temps pendant l’acte quand même), pour bien lui signifier que la relation est principalement axée sur le sexe.

Si vous faites cela pendant les premières semaines après avoir couché avec elle pour la première fois, une habitude va s’installer. Cela semblera alors naturel de vous donner rendez-vous pour faire l’amour ensemble.

Quand cela arrivera, vous pourrez « lever un peu le pied », et la voir moins souvent si vous le désirez.

A vrai dire, je vois assez peu mes sexfriends : peut-être une à deux fois par mois, seulement. Mais au début, pour installer l’habitude de vous fréquenter POUR le sexe, il vaut mieux la voir plus souvent. Plus vous tardez à installer cette habitude, moins vous avez de chances de convertir une fille en sexfriend.

Bien faire l’amour, encore et toujours !

Continuez à bien lui faire l’amour A CHAQUE FOIS.

Cela va de soi. Il faut que ce soit au moins aussi bien que la première fois, sinon mieux. Gardez à l’esprit que la relation est basée (principalement) sur le SEXE. Si vous devenez un piètre amant, parce que vous relâchez vos efforts, il n’y aura plus aucun intérêt pour elle de vous fréquenter ! De même que pour vous : si une fille devient frigide et ne sait faire que « l’étoile de mer » au lit, vous ne voudrez sans doute pas continuer à la fréquenter.

Pas mal de mecs font l’erreur de devenir très vite feignant au lit, parce qu’ils considèrent la fille acquise. Ils ne pensent plus qu’à leur seul plaisir. Ils bâclent les préliminaires. Ils éjaculent rapidement.

Si vous faites ça, vous ne faites plus l’amour à la fille ; vous vous masturbez entre deux cuisses. Très différent !

Avoir l’impression d’être la « poupée gonflable » d’un type, vous imaginez bien, cela laisse un sentiment un peu âpre.

Règle #1 de l’étalon – Faire l’amour AVEC une femme, c’est considérer son plaisir autant que le sien.

C’est une condition sine qua non pour conserver sa relation sexfriend ; et, si vous ne faites pas (ou plus) bien l’amour avec votre sexfriend, vous ne serez très certainement plus en mesure de la garder. Vous devez être généreux, à chaque fois. Non pas uniquement pour fidéliser, mais aussi pour conserver la relation.

Je ne veux pas vous mettre la pression, mais je me dois d’être sincère ici : moins vous serez bon au lit, moins vous aurez de chances de fidéliser ET de garder une sexfriend. C’est comme ça.

Soyez un compétiteur sexuel !

Considérez-vous comme un compétiteur de la baise. Le Mike Tyson du plumard. A chaque fois que vous faites l’amour à votre sexfriend, cherchez à battre des records, à l’étouffer dans sa jouissante. Soyez le Usain Bolt, ou le Leo Messi, ou le Mickael Phelps, du sexe.

Ne voulez-vous pas qu’elle pense qu’elle ne trouvera pas mieux (ou très difficilement) ailleurs ? Quand on y pense, c’est en fait plutôt excitant ; ça donne envie de se dépasser. Ne serait-ce que pour son ego.

Et, par-dessus tout, règle #2 de l’étalon :  aimez donner du plaisir à votre partenaire (et à toutes les femmes avec qui vous avez des rapports sexuels, quel que soit le type de relation.)

La complicité compte aussi !

Le sexe est un facteur largement déterminant pour fidéliser une femme et la garder comme sexfriend. Mais à moyen terme, être un bon amant peut ne pas suffire.pensees-finales

Mon expérience m’a montré que, s’il n’y avait pas complicité en plus avec votre sexfriend, que si vous ne vous appréciez pas beaucoup en dehors du lit, et que la relation est uniquement basée sur le sexe (plutôt qu’essentiellement), elle ne dure jamais bien longtemps.

Sans complicité, même ce type de relation reste beaucoup trop fragile. Il peut suffire que vous ne vous voyiez plus durant quelques semaines, ou d’importe quel évènement – vous vous fâchez tous les deux par exemple,- pour qu’elle décide de ne plus donner aucun signe de vie, et que vous n’entendiez plus jamais parler d’elle.

De plus, le niveau de complicité est important car, il se ressent AUSSI pour le sexe. Les rapports sexuels ont tendance à être meilleurs quand on est complice avec sa partenaire, qu’on se marre bien, qu’on est de bons confidents, etc. Cela permet de mieux communiquer ensemble et de se sentir moins inhibé.

complicite-compteEn somme, quand le rapport entre vous deux et bon et que la fille vous apprécie, elle est moins disposée à disparaître de votre vie. Elle reste accrochée à vous.

Beaucoup de sexfriends avec lesquelles je m’entends bien continuent à répondre et à prendre de mes nouvelles, même après qu’elles aient décidé de mettre un terme à notre aventure (souvent parce qu’elles se mettent en couple.)

Mieux encore, la plupart REVIENNENT VERS MOI plus tard ! Pour reprendre la relation – après qu’elles se soient séparées de leur copain, ou quand elles finissent par s’emmerder au lit avec lui, ou s’il est infidèle.)

Considérez-la comme une amie un peu spéciale

Une relation sexfriend a beau être principalement basée sur le sexe, ça ne signifie pas qu’il faille considérer la fille comme un « objet sexuel. »

N’oubliez pas que, dans le terme SEXFRIEND, il n’y a pas que le mot SEX (=sexe) ; il y a aussi « friend ». Ami !

Il faut qu’il y ait, en plus, un bon rapport entre vous. Plus la relation se prolonge dans le temps, plus cela devient important. C’est assez rare d’entretenir ce genre de relation longtemps, quand elle est uniquement basée sur le sexe. A la longue, la fille peut avoir l’impression de ne pas être suffisamment considérée par vous. Elle risque de se sentir « utilisée », pour le sexe ; cela l’incitera à mettre un terme à la relation. Et même si elle ne ressent rien de tout ça, elle pourra partir pour plein d’autres raisons.

C’est pour cela que, au fur et à mesure où la relation avance, vous devez aussi créer une complicité solide avec elle.

Il faut savoir prendre du bon temps avec ses sexfriends : aussi bien au lit, qu’en dehors !

Eclatez-vous avec elle :

  • Testez de nouvelles positions ensemble, ou des techniques, des sextoys, etc.
  • Initiez des jeux de rôles : donnez-lui rendez-vous dans un love hôtel ; faites une soirée « baise déguisée », ou chacun porte un costume ; ou peu importe !

L’idée à retenir est celle-ci : installer du fun dans la relation. SEX & FUN : c’est le secret pour conserver ses relations (sexfriends ou comme n’importe quelles autres.)

Le sexe, c’est la fondation. Le « fun », c’est la cerise sur le gâteau : le GROS PLUS qui rend la relation encore plus appréciable.

Pensées finales & (longue) conclusion

pensees-finalesRetenez que, vis-à-vis du sexe en société, les femmes peuvent avoir un état d’esprit ambivalent.

Avoir des relations frivoles avec un homme n’est pas très acceptable socialement. C’est, du moins, ce que pensent la plupart des filles.  Alors elles ont peur d’être perçues comme des « p*tes », et d’avoir elles-mêmes l’impression d’en être une, si elles allaient au bout de leur désirs.

Conditionnement social

C’est parce que la société les programme à penser qu’une fille qui s’offre sexuellement à des hommes trop « facilement » est malsaine. C’est la raison pour laquelle il n’est pas si aisé d’installer une relation sexfriend avec n’importe qui, et que certaines filles n’y consentiront jamais.

C’est aussi pour cela qu’il faut apprendre à amener subtilement ce genre de relation, à ne pas être trop direct sur ses intentions.

Etre trop « direct »

Être trop direct sur son envie d’avoir une relation principalement basée sur le sexe reviendrait, en quelque sorte, à aller voir les filles en soirée et leur proposer immédiatement de coucher avec vous…

Même si certaines ne sont pas hostiles à se laisser séduire par vous, si vous adoptez la bonne démarche – qui consisterait ici à faire connaissance d’abord, peut-être se revoir une deux fois en rendez-vous, puis laisser l’intérêt sexuel s’exprimer au fur et à mesure – lorsque la première chose que vous dites est « Salut, je te trouve attirante, j’aimerais baiser, ça t’intéresse ? », elles vous rejetteront ; parce qu’elles ne veulent prendre aucun risque d’être prises pour des « filles faciles ». Commencer par la séduire avec le regard tout en discutant calmement avec elle.

Evidemment, je fais une généralité ici. Il peut y avoir quelques exceptions (notamment, nous en avons parlé, sur internet, où certaines filles sont prêtes à accepter assez rapidement un rapport sexuel avec un homme.) Mais, en règle générale, être trop direct déclenche cette volonté de pas agir comme une p*te.

Autrement dit, même si elle vous trouve TRES attirant, elle vous rejettera, sans aucune hésitation, si vous être trop direct.

Libération sexuelle (ou presque)

20160812173306_49Cependant, depuis la fin des années 60 et la libération sexuelle, les mœurs concernant la sexualité féminine sont devenues plus libérales ; heureusement.

Dans la société traditionnelle, celle de nos grands-parents et arrières grands-parents, il suffisait qu’une fille soit soupçonnée de coucher avec un homme hors mariage pour être cataloguée de « putain » de la pire espèce.

A cette époque, lorsqu’une jeune femme tombait enceinte sans être encore mariée, la famille la forçait à épouser un homme – le père biologique ou n’importe quel vieux crouton avec une bonne situation – pour sauver son honneur et celle de la famille ; l’avortement n’existant pas encore. Il y a un tas de films et romans qui relatent ce phénomène. C’est dire à quel point les mœurs ont changées ; aujourd’hui, plus de la moitié des enfants naissent hors mariage.

Faire un enfant hors mariage, avant, était aurait été un véritable déshonneur, tout comme perdre sa virginité. Mais la seconde moitié du 20ième siècle a permis aux femmes de se libérer de cette contrainte. Aujourd’hui, les femmes peuvent avoir des rapports sexuels librement (ou presque), sans même ressentir de la culpabilité.

Mêmes avoir des rapports sexuels avec un homme en dehors d’une relation exclusive est relativement tolérée. A condition que (1) cela reste discret, et que (2) la fille n’ait pas eu l’impression de s’être « donnée » trop facilement.

Ambivalence féminine

C’est une logique féminine qu’il faut bien comprendre :

La plupart des femmes (du moins de culture occidentale) peuvent s’autoriser à faire presque tout en matière de sexe. 

  • coup d’un soir,
  • relation sexfriend,
  • sexe très débridé,
  • fellation,
  • etc., etc.

… Mais à la seule condition qu’elle ait l’impression que ce soit socialement acceptable.

La plupart des filles, par exemple, n’ont aucune difficulté à faire un tas de cochonneries au lit avec leur copain (et des cochonneries bien plus hard que ce que beaucoup d’hommes arrivent à imaginer). C’est parce que le fait d’être en couple rend légitime ces pratiques sexuelles. Ces « cochonneries » sont devenues acceptables.

C’est à ces conditions-là que la grande majorité des filles seront prêtes à accepter (aussi) d’avoir une relation sexfriend avec vous.

Vous pouvez rendre cela acceptable en amenant la relation au fur et à mesure. Ensuite, une fois que la relation sera  installée, il suffira de la gérer au mieux, (1) en continuant à bien faire l’amour avec votre partenaire et (2)  en  entretenant  un bonne entente avec elle.

Plus frivole, mais plus constant

Le grand paradoxe avec les rapports Homme-Femme, c’est que plus une relation est « frivole » – en d’autres termes : plus elle se détache d’une relation amoureuse « sérieuse » où les deux partenaires s’appartiennent l’un à l’autre, passent beaucoup de temps ensemble, sont exclusifs, etc., – plus elle a de chances de durer.

plus-frivoleQuand il y a séparation dans une relation sérieuse, c’est définitif la plupart du temps, et la fille ne veut plus voir ni entendre parler de son ex. L’ancien couple finit par ne plus pouvoir se sentir… Ils entretiennent plein de rancœur l’un envers l’autre, et chacun reprend des chemins différents, refait sa vie de son côté.

Mais lorsqu’une relation sexfriend se termine après plusieurs mois, souvent les deux anciens partenaires continuent à bien s’entendre ; ils peuvent même recommencer à se fréquenter plus tard, quand les conditions s’y prêtent (par exemple : quand ils redeviennent tous les deux célibataires).

A titre personnel, jamais je ne suis resté plus de 4 ans dans une relation sérieuse, et je ne sais pas du tout ce que sont devenues mes exs… Mais j’ai des relations sexfriends qui durent depuis de nombreuses années (la plus longue date de 9 ans.) Et je continue à m’entendre très bien avec mes sexfriends, sexuellement comme socialement.

Contrairement aux idées reçues :

  • D’une part, une relation sexfriend n’interdit pas de bien s’entendre et d’être complice (ce n’est pas « juste un plan cul pour le cul »).
  • D’autre part, ce type de relation peut même aider à préserver cette entente ! Car moins il y a d’attentes l’un envers l’autre, moins on fait de promesses, d’engagement, et moins il y a de risques de se décevoir mutuellement au fil du temps. La relation se préserve des conflits et reproches qui se créent, avec le temps, dans les relations traditionnelles.

Une relation sexfriend peut être aussi un excellent moyen de préserver un bon rapport avec une femme, en tant qu’amis et amants.

Tout ça, ça donne plein de raisons d’essayer !