Comment plaire à une fille : Pourquoi tu ne chopes pas 2e partie


Voici donc la deuxième partie de mon article “Pourquoi tu ne chopes pas” (clique ici pour accéder à la première partie). Tu peux également faire un tour sur cette page qui réunit les meilleurs sites de rencontre pour trouver l’amour !

Nous parlions donc du fait que tes chances de plaire à une fille qui t’intéresse vraiment (et non pas par défaut) sont bien plus élevées que ce que tu penses. Si si, je te le promets. Et si tu en doutes c’est tout simplement parce que…

Tu surestimes l’importance du physique et sous-estimes celle de l’attitude.

Attention. Je ne vais pas te dire que le physique, ça ne compte pas, parce que ce ne serait pas vrai. Il est en effet important de prendre soin de soi et de savoir se mettre en valeur (on en parle d’ailleurs dans cet article).

Par contre, je peux te dire une chose dont je suis plus que persuadé. Le physique à beaucoup, beaucoup (tu remarqueras que j’ai dit deux fois beaucoup, trois fois du coup) moins d’importance que tu ne le penses. Car le critère qui est vraiment déterminant dans la séduction, c’est de très loin l’attitude.

Entre un Apollon, beau et musclé au charisme d’une poule, et un mec au physique “dans la moyenne” qui dégage une confiance inébranlable et suscite immédiatement de l’intérêt, penses-tu vraiment que les filles vont se tourner vers le beau-gosse?

Si tu penses que oui, détrompes-toi (ou alors tu opères dans des cercles sociaux vraiment spécifiques). Si le BG va faire illusion les premières secondes, l’attention va très vite se tourner vers celui dont l’attitude est la plus attirante. La prochaine fois que tu sors observe bien ceux qui ont du succès avec les filles, et notamment ceux qui ne sont pas les plus beaux.

Prenons un exemple: la vidéo ci-dessous produite par “Simple Pickup”, un groupe de séducteurs américains. Le protagoniste, au physique plutôt dans la moyenne, se met au défi de prendre les numéros de jolies filles en prononçant le mot “pénis” ( et ses synonymes) le plus de fois possible dans la conversation. Défi pas forcément simple.

Au final, il s’en sort très bien. Pourquoi? Regardez sa gestuelle, sa façon de parler, ce qu’il communique. Pas besoin de comprendre l’anglais pour s’en rendre compte. Il est avenant, sûr de lui, se montre sympathique.. Il a beau avoir un discours qui à priori ferait fuir la majorité des filles dans un autre contexte, il arrive à faire sourire, intriguer, attirer. Et repart avec un ou plusieurs numéros en poche.

Tu n’as jamais entendu de filles dire: “ce n’est pas le plus beau, mais il a vraiment quelque chose”, “Il m’attire, je ne sais pas pourquoi”, “ce mec est tellement excitant dans sa manière d’être”, “il dégage tellement de sensualité”, etc… Tout cela n’est dû à rien d’autre que l’attitude.

C’est pourquoi je vais m’y attarder ici.

Le sujet est complexe et amène naturellement de nombreuses questions. Qu’est-ce qu’une bonne ou une mauvaise attitude? Peut-on modifier son attitude sans changer sa personnalité? Y’a t-il une attitude que les femmes trouvent généralement attirante?

Ce qu’il faut comprendre en premier lieu, ce sont les dynamiques de l’attitude.

Premièrement, il faut bien comprendre que le premier jugement qu’une personne va se faire de toi lorsque tu t’adresses à elle pour la première fois sera INVARIABLEMENT basé sur ton attitude. Ton attitude, c’est ta carte d’identité pour les inconnues.

Si tu es généralement de bonne humeur mais que tu as passé une sale journée, ceux qui te connaissent sauront que tu n’es pas dans ton état normal. Mais pour une inconnue, tu seras immédiatement rangé dans la section “mec pas drôle et désagréable”…Suivant!

Deuxièmement, il est difficile de “faker”, ou de faire semblant, avec l’attitude.

Pourquoi? Parce que cellle-ci fonctionne en circuit fermé. je m’explique… Si tu es quelqu’un de confiant, ton attitude dégagera exactement cela (celle d’un mec confiant), ce qui attirera les gens à venir te parler et à t’apprécier, ce qui renforcera ta confiance en toi, ainsi que ton attitude de mec confiant.

Tu me suis?

De même qu’un mec qui n’a pas confiance en soi ne suscitera que peu d’intérêt chez des inconnues, qui le délaisseront pour aller parler aux mecs confiants, ce qui renforcera celui qui manque de confiance dans l’idée qu’il n’est “pas assez bien” et renforcera ainsi son attitude négative.

Capito?

Si on ne peut faire semblant avec l’attitude, on peut par contre en changer. On y reviendra plus longuement dans un prochain article, mais je crois savoir que vous avez tous de l’estime pour vous même, que pour des raisons diverses et variées, vous êtes convaincu d’être quelqu’un de bien.

Pour ceux qui répondraient que j’ai tort, alors je vous conseille fortement de changer de mode de vie, radicalement, pour devenir ce que vous estimez être quelqu’un de bien. Pour le reste, il va falloir apprendre à se juger d’abord selon ses propres critères plutôt que selon ceux des autres.

jolie fille

Tu es un mec bien, et elle le voit. On peut le lire dans ses yeux.

En effet, tu remarqueras que lorsque deux personnes conversent, il est souvent très facile de voir qui “domine” la conversation (à l’aise, sûr de lui), et celui qui est dominé (en fait trop, légèrement, voire très inconfortable). Pourquoi? Parce que le “dominant” n’a rien à prouver à son interlocuteur, il est très à l’aise avec lui même.

Pour la plupart des gens, cette position de “dominé” ou de dominant varie selon l’interlocuteur. Mais il y’a ceux de qui l’ont dit qu’ils sont toujours à l’aise, avenant, et en confiance. Ces gens là sont tout simplement ceux qui s’acceptent pleinement, comme ils sont, et qui ne cherchent jamais à être quelqu’un d’autre.

Dans la séduction, c’est quasiment la même chose. La plupart des hommes abordent les femmes en essayant de leur prouver quelque chose, de susciter chez elles un intérêt. Instantanément, la plupart des femmes le ressentiront et prendront la position de dominante dans la conversation.

De manière paradoxale, les meilleurs séducteurs abordent les femmes sans essayer de leur prouver quoi que ce soit. Leur état d’esprit, quand ils abordent une femme, est le suivant: “Voilà, ça, c’est moi. Tu m’acceptes ou pas. Si tu ne m’acceptes pas, peu importe , je n’ai pas de temps à perdre avec des gens qui ne m’apprécient pas.”. Cette attitude a elle seule lorsqu’elle est réelle, est croyez-moi l’une des meilleures façons de plaire à une femme..

Non seulement ces dernières ne sont pas mise en situation de “dominante”, mais elles vont souvent passer “dominée” puisque cette attitude que vous adoptez va les piquer dans leur égo. Vous allez soudain devenir “leur” cible.

C’est le sujet du paragraphe qui vient…

Tu es trop attaché aux règles traditionnelles

Oui. Tu es encore trop attaché à l’idéal selon lequel ce sont les hommes doivent faire la cour aux femmes. 

Si il est vrai que c’est à toi de choisir une cible qui  t’attires (c’est tout le but de ce site: vous donner le choix) et de la séduire, il est crucial de comprendre que cela ne doit pas être le cas en apparence.

Comme je viens de te le démontrer dans la partie précédente, si tu démontres trop d’intérêt trop vite, tu seras très vite dégagé, puis dépassé par un concurrent plus subtil (les filles exceptionnelles restent rarement seules très longtemps).

attitude avec les filles

N’essaye pas d’en faire trop pour séduire celles qui te plaît. 

Pour éviter ce genre de situations inopportunes, attardons nous un peu sur l’une des armes de séduction les redoutables qui soit: le “Prizing”.

Le “Prizing” est une technique qui fut à l’origine développé et élaboré par l’un des séducteurs les plus en vus il y’a de cela quelques années: Swinggcat. L’idée du Prizing est toute simple: tu deviens le “prix” à obtenir. Et ce sont elles qui vont essayer de t’avoir, pas elles.

En théorie c’est très simple. En pratique, cela l’est beaucoup moins.

Il va falloir apprendre à se “raréfier”, à devenir moins disponible pour celles qui te plaisent. Il va falloir être un peu moins conciliant, moins facile à convaincre… Bref, tout en restant quelqu’un de bien (ce qui reste tout de même essentiel pour attirer des filles bien), il va falloir apprendre à faire en sorte que tes cibles ne considèrent plus le fait de te parler et de passer du temps avec toi comme un acquis, mais plutôt comme un privilège.

Je m’attarderai plus longuement sur le sujet du prizing dans un prochain article, mais je pense t’avoir donner ici la base essentiel pour radicalement transformer ton jeu de séduction: quelle que soit la situation lorsque tu séduis, tu DOIS te dire et garder à l’esprit,  que tu accordes une faveur à ta cible en lui donnant l’opportunité de peut être devenir ta copine ou finir la soirée avec toi (au choix selon la situation).

D’ailleurs, si je devais te recommander une seule lecture, ce serait surement celle-ci, le livre de Swinggcat sur le prizing (qui existe en version francophone): “Real World Seduction”. Je considère ce livre comme un véritable pilier de mon parcours de séducteur.

Avec le temps, tu sauras adapter tes techniques de Prizing sur le long-terme (conquête d’une petite amie potentielle) et sur le court-terme (pour ramener chez toi LA bombe de la soirée).

Tu ne t’instruis pas assez

J’en suis intimement convaincu. TOUT, et je dis bien TOUT les plus grands séducteurs sont incollables en terme de littérature séduction. Alors bien sûr,  comme dans toutes les disciplines, c’est évidemment l’éxperience qui vous fera avant tout progresser, la mise en situation, le terrain…

Mais la lecture elle, est le meilleur bras-droit qui soit, celle qui vous permettra de faire des bonds en avant en terme de progression. Pourquoi? parce qu’elle vous évitera de stagner, ce qui est très (trop) fréquent lorsque l’on essaye de tout apprendre par l’expérience.

Je suis personnellement convaincu que je ne serais pas là ou j’en suis aujourd’hui si je n’avais pas pris le temps de lire des livres comme Revelations ou Real World Seduction, que je citais précédemment.

À CDUF, on a d’ailleurs monté un véritable Arsenal du séducteur sur lequel tu pourras trouver des livres qui selon nous sont les plus aptes à t’aider dans ta progression, et tu peux aussi aller voir la rubrique “drague” de Amazon.

Il y’a aussi les forums séduction, où tu pourras à la fois demander des conseils et donner les tiens. Les forums sont souvent idéal pour des mises en pratique théorique. Tu y retrouveras de très nombreuses situations de la vie courante. Souvent, les participants assidus à ces forums sont des séducteurs aguérris qui amènent des solutions intéressantes. À CDUF, on aime bien les forums de Art de Séduire, ou encore celui de Spike Séduction.

Pour aller encore plus vite, il y’a aussi bien évidemment les formations live avec des coachs séductions (Spike Seduction et Mad Séduction), ou les formations vidéos (celle d’Avenue Séduction est géniale) qui ont l’avantage de combiner pratique et théorie. Dans la mesure ou ce type de formation est généralement plus couteuse, prends bien la peine de te renseigner sur la qualité de ce qui est offert avant de t’engager. En tout cas, si ton coach est quelqu’un de sérieux, ce type d’expérience est en général très bénéfique.

Alors, au final, comment plaire à une fille?

J’avais beaucoup à te faire partager pour ce premier article…

Comme je le disais au début, il est complètement impossible que tu réussisses à séduire convenablement si tu continues à agir et à raisonner de la même façon qu’auparavant.

C’est pourquoi j’ai cherché dans cet article à te donner des de pistes à explorer pour que tu puisses commencer à remettre en question de nombreuses idées préconçues sur la séduction.

J’ai surtout insisté sur le fait qu’il est impératif que tu adoptes une vraie attitude de séducteur… Sûr de lui, confiant, jamais dans le besoin.

J’espère avoir planté de jolies graines de séducteur dans ton esprit. Elles ne demandent qu’à s’épanouir, j’en suis certain…

À très bientôt, pour un prochain article.

Temple