Séduire une Escort girl ? Est-ce tout simplement possible et souhaitable pour toi?

Résumons la situation. Tu fréquentes de temps en temps les Escort girls de ta région et il n’y a pas de mal à ça. Seulement voilà, un beau matin, tu craques sur l’une d’entre elles après qu’elle t’ait gratifié d’une GFE de folie ( GFE= girl friend expérience pour les novices). Tu te  serais  presque cru dans les bras de ton ex ! Résultat des courses, tu deviens totalement accro et  prêt à claquer la moitié de ton Smic entre les bras de Ludmilla.

Comment séduire une escort girl ?

A priori, qu’elle soit pro ou occasionnelle, ce genre de filles n’est pas du style casanier, alors comment faire ? D’un côté, tu sais qu’elle couche à droite à gauche, de l’autre, tu aimerais bien la garder pour toi tout seul et pourquoi pas la sortir de ce faux pas, grand prince que tu es.

De deux choses l’une, soit elle est aussi accro et c’est réciproque et c’est tant mieux, soit c’est à sens unique et tu devras gagner sa confiance ô  combien estimable aux prix de nombreux efforts.

Sache qu’une Escort girl de première zone  gagne entre 8000 et 15000 euros mensuels sans parler des voyages, appart de luxe, bijoux et autre fringues gratuites qu’elle se  laisse offrir.  Elle a un niveau de style plus élevé que la moyenne de ses concitoyennes et il lui  sera très difficile de lui faire oublier tout ça. Elle est habituée aux sorties dans les meilleurs restos et boîtes de France, seras-tu capable de lui offrir ce style de vie ? Il faudrait vraiment qu’elle en pince pour toi pour se retrouver femme au foyer.

Jolie escort girl

Mais écoutons plutôt le témoignage de  Kevin, client d’Escort de 22 ans,  nous raconter son histoire  sentimentale avec une Escort ukrainienne:

« Je suis un jeune homme de 22 ans, j’ai une copine depuis longtemps mais j’ai récemment rencontré une Escort sur le net. Depuis que j’ai passé une heure avec Ekaterina, je suis devenu accro, pas un jour sans que je pense à elle. Dès notre première rencontre, le sexe était fantastique, digne d’un vrai porno. Elle me confia vite qu’elle faisait cela pour financer ses études de droit international. Le weekend suivant, je la réserve pour 4 heures soit 800 euros, ce qui représente pour moi 2 semaines de taf. Elle est douce et généreuse de caresses. Au fil de plus d’une dizaine de nos rencontres tarifées, elle me confie qu’elle a le mal du pays, que son copain est violent et je vois dans ses yeux des larmes coulées. Je craque car je m’aperçois que j’ai face à moi, un être humain qui souffre, je veux l’aider à s’en sortir, c’est mon côté social qui prend les devants. Aujourd’hui, plus de 3 mois après notre première rencontre, elle est retourné dans son pays et je suis comme un chien, je ne sais plus quoi faire. Avant de partir, elle m’a bien laissé son mail mais aucun retour de sa part »

Pour contrebalancer, nous avons recueilli le témoignage de Jade, 31 ans, Escort sur Nice, lorsque il a été question d’évoquer   le cas de Kevin et dans sa propre opinion, serait- elle prête à tout quitter pour partir avec un client ? (réponse sans équivoque)

«  Il est difficile de devenir copain avec un client parce qu’un moment où un autre la fille aura des scrupules à  faire payer un ami, il voudra négocier ou même arrêter de payer. Ce qui n’empêche pas la tendresse mais prendre un cocktail avec un habitué juste « pour le fun » non merci. Avec certains de mes clients fidèles, j’ai souvent échangé sur tout et sur rien par courriel mais on se rencontrait uniquement pour des échanges tarifés. Les professionnelles en général ont débuté par pur plaisir du sexe et ensuite elles continuent par besoin, les occasionnelles font ça uniquement pour l’argent, pour en revenir à Kevin, je lui suggère qu’oublier cette russe et d’arrêter de vouloir sauver des filles qui n’en ont pas besoin. Kevin est l’exemple parfait du client qui me fais fuir ».

Vous le voyez vous-même. Il y a beaucoup de casse financière et émotionnelle à vouloir séduire et s’attacher à une Escort.

Je vais être cash avec Kevin mais son problème est pathologique.

Si comme Kevin, tu idéalises la fille et  pour la faire courte, il y a 90 % de chances pour que :

  • Tu te fasses mal psychologiquement.
  • Tu finisses sur la paille.

Saches que c’est son rôle de te faire sentir à l’aise, d’autant qu’il s’agit bien d’une call girl, un cran au-dessus de la prostituée lambda, donc plus onéreuse. Elle a intérêt à te fidéliser comme client plutôt que de courir toujours après de nouveaux.

Par contre, il serait dommage de faire une éjaculation précoce, alors suivez nos conseils qui pourront vous servir ! Et si vous êtes toujours vierge à 20 ans, ça pourrait être une bonne solution d’aller voir une Escort Girl qui vous guidera comme une experte qu’elle est !

Notre conseil aux prétendants chevaliers blancs :

Ne voies  pas autre chose que du sexe avec ce genre de filles, à moins que tu réussisses à bien la gamer, que tu te démarques et que tu obtiens du sexe pour peanuts (chose rare si il en ait).

A lire l’excellent bouquin de Sabrina  aux éditions Grasset : (ndlr faire lien vers amazon.fr si possible)